Le 11 juin, je vous propose de retrouver l’envie de voter « Pour » !

Pour vos idées. Pour nos enfants. Pour une société démocratique, écologiste, solidaire et européenne !

Mes articles

Préparons l’avenir ensemble pour exprimer vos voix de demain

Je ne peux que regretter mon faible score lors de ces élections législatives. Le manque de visibilité de l'écologie et d'ambition de la jeunesse pour son avenir font que nous nous retrouvons avec des formations et des résultats résolument tourné vers le passé. Aujourd'hui, nous venons de perdre 5 ans. 5 ans de nucléaire, de pesticide, de pollution aux particules fines récurrente à cause du diesel, sans transition énergétique. 5 ans de projet inutiles avec un hôpital qui éloignera nos concitoyens du service public de santé, une LGV qui privera de moyen les lignes du quotidien, fermera définitivement la ligne POLT, et ne nous rapprochera pas plus de Paris qu'un projet 4 fois moins cher. 5 ans qui continuerons à vider nos territoire de notre culture, de ses services publics et de son envie de vivre ensemble. Pour enfin se comprendre et demain se trouver, il faut travailler des aujourd'hui à un projet pour nous, à un projet qui arrêtera de ressasser les recettes du passé, à un projet qui osera enfin donner plus de poids à l'avenir laissant des rentes plutôt que des dettes et des fardeaux aux générations futures. C'est pour ça que je suivrais avec attention la formation du mouvement de Yannick Jadot et Benoît Hamon qui peut représenter enfin une véritable alternative résolument tourné vers la démocratie, l'Europe, le social et l'écologie. Tout de même, comme je ne l'ai jamais caché dans la campagne, qu'il y a un second tour à venir dès dimanche prochain et que faire de la politique c'est s'engager, se prononcer, je reconnais sans aucune ambiguïté le travail, autant auprès des habitants de Tarn-et-Garonne que des collectivités, de Valerie Rabault et j'espère qu'elle pourra le poursuivre durant les 5 prochaines annees.

Lire la suite

Mes articles

Dimanche, votez « pour »…

Dernière ligne droite avant le premier tour des élections législatives. Comme le proposait Benoît Hamon lors des présidentielles, je nous espère un avenir désirable en : - sortant progressivement du nucléaire au profit d'énergie renouvelable qui remplacera les fardeaux et les dettes de l'énergie du passé par les rentes d'une énergie d'avenir. - privilégiant des choix économiquement et écologiquement responsable comme la rénovation de l'ancienne ligne SNCF au lieu de la construction de la LGV. - partageant le travail disponible pour dégager plus de temps à chacun pour s'occuper de l'éducation de ces enfants et de sa vie sociale. - refusant la pauvreté avec un revenu universel qui permette à chacun de vivre dignement au dessus du seuil de pauvreté. - protégeant nos vies et celles de nos enfants par l'accompagnement de nos agriculteurs vers une agriculture biologique - favorisant nos services public - rapprochant la démocratie du citoyen par la poursuite d'une décentralisation et d'un transfert de moyen au collectivités territoriales plus proche de nous et surtout avec des élus plus facilement identifiable et responsable de leurs actes - garantissant des ressources à nos enfants par la protections renforcée des biens essentiels à la vie : l'eau potable, l'air moins pollué, la terre agricole... - rétablissant la confiance dans la politique car je resterai à votre écoute, je vous rendrai des compte régulièrement dans des réunions publiques (comme les @ElusEELVPOC.Occitanie @Nouveau-Monde-Tarn-et-Garonne-401021316773838 ) et ne cherchant pas à en faire une profession me limitant à 2 mandats dans tout les cas. Et bien d'autre chose encore à retrouver dans notre programme :guillaumearnaud.aveclecologie.fr Donc dimanche, venez voter pour un projet que nous ressemble, un projet qui nous fait rêver d'un avenir désirable, un projet qui nous rassemble ! Venez voter pour moi, Guillaume ARNAUD, candidat Europe Écologie les Verts !

Lire la suite

Participez

Recevez les informations de la campagne

Suivez-nous

eelv.fr

Moins 25% sur les droits des femmes : nos droits ne sont pas en solde

Lire la suite

Mes articles

Le train et le TGV : un des enjeux du 11 juin !

Comme je l'écris depuis le début de la campagne, le 11 juin je souhaite vous donner l'opportunité de voter "pour" un projet, pour des idées. Une des différence "locale" de ma candidature par rapport aux autres, est ma position et celle d'Europe Écologie les Verts par rapport à la future LGV qui doit traverser notre beau departement. Certains y voient une opportunité économique et touristique avec un train nous rapprochant de Paris et leur apportant le prestige. Il sont même prêt à y gaspiller vos impôts pour vous convaincre en s'offrant des publicités dans les médias et nos rues comme viennent de me faire la métropole Toulousaine, l'agglomération montalbanaise et la region Occitanie. Chez Europe Écologie les Verts notre lecture en est tout autre. Tout d'abord, il faut savoir que le projet, contrairement à  l'affirmative de la publicité de Montauban, ne mettra jamais moins de 3h pour vous amener à Paris ! En plus de cette inexactitude, elle oublie de mentionner qu'un choix coutant 2 Milliards d'euros au lieu des 9 du projet dispendieu ne rallongerait le trajet que d'un petit quart d'heure. Que devient la démocratie quand les citoyens ne sont plus informés pour déterminer leur choix ? Partant de ce choix, elle oublie aussi de rappeler que la gare pour prendre le TGV ne sera plus à Montauban mais à Bressols. Nous aurons donc une gare excentrée comme celles que jugeaient inefficaces et inutiles la cours de comptes dans un de ces rapports en 2014. Au final, le montalbanais ou l'habitant du Nord du Tarn-et-Garonne perdra donc largement le quart d'heure si chèrement gagné en correspondance ou pire en voiture... Aussi, il faut savoir que les gares excentrée sont là pour que le TGV puisse y passer à grande vitesse, sans s'arrêter comme le fait chaque jour de semaine depuis quelques mois voir années le train de nuit à Caussade. Ensuite, il est aussi questions du financement. Devons nous accepter de financer une partie du projet alors que les autres lignes l'ont été entièrement par l'état et donc par chaque français de façon égale ? Si nous acceptons ce financement, nous rembourserons par nos impôts sur le revenu les lignes des autres et une partie de la nôtre mais il faudra en rajouter une parti sur nos taxe locale pour laquelle les autres français ne nous aiderons donc pas ce qui est un cas unique ! Pour conclure, le TGV est le train qui coûte cher l'usager. En effet, il est souvent 2 à 4 fois plus cher que le Teoz qui passe par le centre de la France. Les travaux avec un prix si exorbitant ne feront que gonfler ce prix pour le rendre encore plus élitiste. Je pense qu'il faut rappeler que nous sommes tous des usagers, et je tiens à ce mot si souvent remplacé par clients qui confirme la négation du service public. En tant qu'usaget j'attend donc comme priorité un service public et pour cela des train accessible et des trains du quotidiens ! Pour cela, je vous propose en votant pour moi de voter pour : La gare à Montauban comme gare TGV en Tarn et Garonne. La rénovation de l'ancienne ligne et non pas la construction d'une nouvelle Le choix des trains du quotidien Le maintien de la ligne Paris Orleans Limoge Toulouse passant par Caussade et Montauban. La réouverture de la desserte de Caussade en semaine par le train de nuit. Une information exhaustive sur tout les projets pour qu'en tant que citoyens vous ayez  les cartes en mains pour vous faire une opinion, votre opinion.

Lire la suite

Mes articles

Rendez vous sur CFM demain !

Lire la suite

eelv.fr

Les écologistes se mobilisent contre le projet de méga-mine d’or en Guyane

Lire la suite

Mes articles

Réponse à la ligue de l’enseignement 82

Bonjour, j'ai bien pris connaissance de votre lettre complète traitant de nombreux sujet. Je reprendrai les éléments de notre programme ( http://aveclecologie.fr/files/2017/05/Bien_vivre_leprojet.pdf ) pour vous répondre. Tout d'abord pour le Service Civique, vous pourrez relever que comme vous, nous souhaitons favoriser et de mieux reconnaître le service civique (p 109 - 110). - Plutôt que de le rendre obligatoire, nous devons nous donner les moyens d’accueillir l’ensemble des volontaires actuels. - Pour ce qui est de leur qualité de vie, nous jugeons que les aides financières pour le logement des stagiaires, le service civique et les précaires doivent être majorées. - Toutefois, le service civique ne peut en aucun cas constituer un emploi déguisé ! Tout comme les stages, les services civiques doivent être mieux encadrés et contrôlés. Par exemple, dans l'éducation nationale, le gouvernement semble vouloir utiliser des services civiques pour faire le soutiens ou l'assistance au devoir. Cela, pour moi ne doit pas être un cadre d'utilisation car nous devons privilégier le recrutement et la valorisation du corps enseignant pour effectuer ce genre de tache. Les associations ont, pour nous, toujours eut un rôle important dans le lien social et dans la réflexion à mener sur les territoires. Nous sommes donc pour garantir leur indépendance. Pour ma part, comme je le lis dans votre courrier, je juge que l'associatif ne doit pas être un palliatif au manque d'un service public. Cette situation, souvent rencontrée dans le social, fait naître une inéquité d’accès et un manque de continuité au service public. Comme vous le souhaitez dans votre premier point, les ressources des collectivités et en particulier leur dotation est un axe prioritaire. En effet, en assurant les ressources d'une collectivité, nous lui permettons d'inscrire ses politiques sur le long terme ce qui lui permet soit de reprendre elle même le service ou de passer des convention sur le long terme avec des associations locales. Aussi, vous pouvez lire que nous envisageons une modulation de la DGF en fonction de critère environnementaux. d'autre critère peuvent bien-sûr être envisagés. Enfin, pour ce qui est de privilégier l'Economie Sociale et Solidaire, dans les endroit où nous sommes dans l'éxecutif, ce critère est, bien-sûr, évalué dans les marchés publics. Nous sommes donc pour la généralisation de ce critère comme pour le critère  (p 35 : "la poursuite de la dynamique engagée par la loi ESS de 2014, en accroissant l’ouverture des marchés publics aux entreprises agréées « entreprise solidaire d’utilité sociale »"). La société de l'engagement, nous proposons divers point d'accès. Parmis eux : - développer les budgets participatifs - Comme vous le souhaitez, il est prévu que nous favorisions la création d’association dans les établissements scolaires (p 125) - Créer des appels à projets éco-citoyens - Valoriser les association d'usager - soutenir l’engagement associatif et d’ouvrir/simplifier la validation des acquis de l’expérience (VAE) aux activités associatives, afin que soient reconnues les compétences développées dans ce cadre ... L'éducation est l'élément clef pour réparer les inégalités. Nous voulons une école ouverte et inclusive. Nous voulons que, tout au long de la vie, chacun.e puisse donner le meilleur de soi-même selon ses aspirations. Nous souhaitons entre autre réformer le système d’évaluation par la généralisation de l’évaluation positive (p 124). Nous voulons aussi permettre à tous de se tourner vers l'autre en favorisant les échanges européens. Aussi, nous proposons de créer un service public de la petite enfance et 400 000 places d’accueil : chaque enfant doit pouvoir être accueilli dans une structure (petite enfance, périscolaire, extrascolaire) du choix des parents, même si ceux-ci sont sans emploi et de de favoriser la scolarisation précoce des enfants de familles modestes, en particulier dans les territoires d’éducation prioritaire (p 117). Enfin, pour lutter contre les discrimination, je suis pour une laicité telle qu’elle a été pensée en 1905 et exposé par Benoit Hamon lors du débat de la primaire à gauche : "Une laïcité qui vis[e] à ce que ceux qui croient et ne croient pas puissent librement le faire" (Le Monde). Pour cela, les droit dérogatoire sur ce sujet doivent être modifié pour entrer en conformité avec cet objectif. Ensuite, la mixité à l'école passe en effet par une réflection sur la carte scolaire : Faire de la carte scolaire un outil de mixité sociale en la transposant à l’échelle des bassins de vie. Elle sera réévaluée tous les cinq ans par une instance indépendante composée à parité de représentant.e.s des familles, de l’Éducation nationale et d’élu.e.s locaux. (p 123) Je vous remercie pour votre travail de synthèse des réflexion portées par vos membres et m'excuse de la forme de ma réponse qui peut, par endroit, s'avérer mal écrite ou ressembler à une simple liste de projet mais je tenais absolument à vous répondre. Cordialement. Guillaume ARNAUD Lettre ouverte disponible ici :ligue82.org

Lire la suite

Mes articles

Hôpital de Montauban, ma réponse à la Dépêche

L'hôpital de Montauban, comme de nombreuses autres structures médicales en France, manque de moyen et n'a pas pu grandir face au besoin croissant auquel il fait face. Heureusement, il y a des personnels motivés voire dévoué pour qu'il fonctionne aussi bien qu'a l'heure actuelle mais cela ne saurai nous convenir. Le projet proposé et positionné sur la commune de Bressols fait naître de nombreuses questions et le manque de transparence du projet actuel ne permet pas de répondre favorablement à votre question. En effet, tout d'abord son positionnement éloignerait une partie de la population de Tarn-et-Garonne de l’hôpital. En effet, Montalbanais et habitants du nord du département devraient faire en moyenne 10 à 15 minutes de plus de trajets pour se rendre dans ce service public. Aussi, ci et là, j'ai pu lire qu'il était envisagé un partenariat public privé. Si cela doit porter sur la construction et la maintenance, nous avons vu le résultat pour l’hôpital de Corbeil-Essonnes avec Eiffage qui s'est soldé par un surcoût pour le contribuable et un abandon du partenariat. Au passage, ce surcoût est retrouvé dans la majorité des projet en partenariat public-privée (PPP) et c'est une des raisons pour lesquelles je suis contre les PPP. Si le partenariat est sur l'occupation des locaux par des médecins libéraux, elle ferait financer aux contribuables une médecine inéquitable en acceptant dans cette nouvelle structure des dépassements d'honoraires pour l'usager. Cela aussi est inacceptable pour ce service public vital et serait encore un facteur d'éloignement de la population des soins. Vous comprendrez donc, qu'en l'état actuel des informations que j'ai sur le projet, je ne suis pas favorable au déplacement de l'hôpital sur la commune de Bressols qui semble éloigner en tout sens, financièrement et géographiquement, l'usager du service public de santé. Question posée : Le projet de construction d'un nouvel hôpital de Montauban qui pourrait se situer à Bressols fait débat dans cette campagne. Tous les candidats de la première circonscription sont interrogés sur ce dossier. Quel est votre avis ? Favorable ou défavorable ? Pourquoi ? 

Lire la suite

eelv.fr

Climat et terrorisme sont liés

Lire la suite

Mes articles

Et si vous votiez pour quelqu’un pour qui vous avez une bonne opinion ?

Lire la suite

Mes articles

Hulot au gouvernement ? Nous lui souhaitons bon vent !

S'il y a bien urgence écologique, et nous le pensons, Nicolas Hulot a raison de se mettre en danger en entrant au gouvernement. Si nous sommes les écologistes que nous prétendons être, nous ne pouvons lui jeter la pierre pour son geste audacieux, car il est un écologiste sincère et nous partageons ses convictions. Cependant, confrontés à divers niveaux et à diverses occasions aux contraintes de l'action publique, nous mesurons pleinement les résistances et les obstacles qu'il va rencontrer. Nous le soutiendrons de toutes nos forces face à ces résistances et ces obstacles. Pour cela nous avons besoin les 11 et 18 juin des voix de tous ceux-celles qui croient comme nous que l'urgence écologique ne peut attendre, et qu'un parti écologiste fort est nécessaire pour que l'écologie soit reconnue et prise en compte.

Lire la suite

eelv.fr

Plan climat : EELV salue les premières mesures annoncées par Nicolas Hulot mais attend du concret

Lire la suite

Mes articles

Comment y voir plus clair dans le marasme actuel ?

Lire la suite

Mes articles

Votons contre le 7 mai ! Votons pour le 11 et le 18 juin !

Lire la suite